Entente de principe à la FPPC-CSQ

12 décembre 2015

carol-lavack-nego

Personnel professionnel du collégial
Une entente significative dans le contexte actuel

La Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ) a conclu, au cours des dernières heures, une entente de principe touchant ses 1 200 membres. On y retrouve des gains non négligeables, notamment, pour les travailleuses et travailleurs à temps partiel, la reconnaissance des activités syndicales et les congés pour responsabilités familiales.

La présidente de la FPPC-CSQ, Carol LaVack, qualifie de difficile la négociation qui vient de prendre fin. « Nous avons réussi à bloquer la quarantaine de tentatives de récupérations patronales visant, par exemple, à regrouper des services, à abolir des postes et à modifier des clauses touchant les employés à temps partiel ainsi que les horaires de travail. L’employeur a dû renoncer à la totalité de ses demandes. Cela représente, en soi, une victoire non négligeable dans le climat actuel ! »

Dans les prochaines heures, l’entente sera soumise aux membres du Conseil fédéral de la FPPC-CSQ. Carol LaVack tient à souligner la solidarité inébranlable de ses membres durant toute la négociation. Elle sait qu’ils poursuivront cette mobilisation jusqu’à la conclusion d’une entente à la table intersectorielle.

Du côté de la table centrale

La négociation se poursuit à la table intersectorielle, où des enjeux d’importance restent à régler, notamment la structure salariale, les salaires et la retraite.